Extrait de "rien ni personne..." - Journal télévisé

Journal télévisé de vingt heures de TF2

         Les émeutes de ce matin à Paris. Comme promis en début de journal, nous recevons Monsieur le Président Barenczi.

Monsieur le Président pouvez-vous nous faire part de votre réaction sur ce fait divers ?
        Madame Borleau, tout d’abord merci de m’avoir invité dans votre journal pour que je puisse expliquer aux Français la situation.

Celle-ci est très simple. Il y a eu ce matin un début de manifestation à Paris. Comme vous le savez, la loi interdit les manifestations de nature à limiter le droit de libre circulation, et donc nous avons fait appliquer la loi.
        Oui, vous voulez dire que la manifestation a été réprimée.
        Si ce sont les mots que vous voulez utiliser, Madame Borleau, je ne peux pas vous en empêcher. Je dirai simplement que la police a fait son travail.

Vous savez, Madame Borleau, les Français en avaient assez de ces mouvements d’humeur qui perturbaient leur vie, qui perturbaient l’économie française, qui faisaient que nous étions la risée des autres pays. C’est pour cela que les députés ont voté une loi il y a deux ans ; pour que les Français puissent aller au travail sans être pris en otage par une minorité d’agitateurs professionnels. Et je vous rappelle que les Français s’étaient auparavant exprimés lors d’un référendum et qu’une large majorité avait demandé cette loi.
[...]